Salvador Dali (1904 - 1989)

Publié le par lescréationsdemanon.over-blog.fr

Un article complet sur Dalí, sa vie et son œuvre nécessiterait des pages d'informations et d’anecdotes. Je vais donc tenter de synthétiser.

 

6.-Salvador-Dali.jpg

 

Dalí fut dès son plus jeune âges attiré par la peinture. Il suivit des cours de dessins avant d'entrer aux Beaux Arts de Madrid. Ses influences sont diverses. Il admire particulièrement les maitres de la Renaissance (Léonard de Vinci, Michel-Ange, ...), mais aussi des peintres baroques tels que Vermeer ou Vélasquez. L'impressionnisme eut aussi sa place et il s'essaiera à diverse techniques et courants (pointillisme, cubisme, ...). C'est en 1929 qu'il rencontre à Paris les membres du surréalisme. Toute son œuvre sera dès à présent très ancré dans ce mouvement. Son talents de dessinateur ainsi que sa minutie se vérifieront toute sa vie. Il se passionne pour la psychanalyse et produit des œuvres profondément révélatrice de ses tourments. Lorsqu'il fit la connaissance de Gala, ce fut un coup de foudre qui ne cessa d'exister. Elle fut sa muse, son unique modèle durant toutes ces années. Ils vécurent une grande partie de leurs vies en Espagne, son pays natal. Cependant, quelques années se déroulèrent à Paris, puis à New-York où ils s'étaient exilés pendant la guerre. Dalí resta toute sa vie en contact avec ces lieux hautement culturel et artistiques. Si on connait le peintre et le sculpteur, on sait que trop peu que cet artiste était un vrai touche à tout. Il participa à de multiple évènements et créations photographiques, architecturales, théâtrales et cinématographiques. Il s'impliqua aussi beaucoup dans le monde de la mode et des bijoux. Pour finir, Dalí écrivait et son œuvre, qui n'est malheureusement pas intégralement traduite en français, est assez conséquente.

 

legrandmasturbateur.jpg

 

En plus d'être un immense artiste, Dalí était un personnage hors du commun. Excentrique et provocateur, c'est naturellement qu'il voulu créer un musée à son image. Le Théâtre-Musée de Figueres est un vrai bijoux. On peux sentir l'âme du peintre dans chaque recoin. Rien n'est laissé au hasard et chaque escalier, chaque façade, chaque plafond est un éblouissement d'originalité. Vous pourrez y découvrir la salle Mae West, "Le Torero Hallucinogène", "Gala nue regardant la mer" pour les plus connus. Vous y trouverez aussi des bijoux, des hologrammes, des installations et j'en passe. A voir ! En France nous avons aussi l'Espace Dalí, à Montmartre, qui est la seule exposition permanente de notre pays, et qui possède une belle collection de sculpture du maître.

 

mae_west01.jpg



Il est impossible d'être concis sans oublier des tonnes d'informations importante quand on s'attaque à la vie d'un homme comme celui ci. Je vous invite donc à consommer les livres, documentaires et autres sources d'informations le concernant sans modération.

Publié dans Articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc 15/02/2012 20:29

C'est marrant car j'allais justement te répondre en te parlant de Salvador dali qui incarne parfaitement l'ego quelque peu particulier de l'artiste. J'avais beaucoup aimé son Journal d'un génie...
hélas, cela m'avait valu quelques problèmes. Comme tu peux le voir, mes textes sont souvent au second degré, ce qui n'est pas toujours perçu par des lecteurs un peu pressés...

lescréationsdemanon.over-blog.fr 16/02/2012 17:45



Dali... Il y en a tellement à dire ! Le genre de personnage qui n'a et n'aura jamais d'équivalence. Je suis une "fan"... qui n'a jamais lus ce livre, bien que souvent tentée. Quand au second
degré, c'est le risque ! Mais il est parfois  tellement distrayant de voir  les gens plonger corps et âme dans une colère noire inutile alors qu'il aurait juste fallut utiliser ce temps
autrement ! :) Au fond c'est une bonne leçon qu'ils nous donnent