Couvre chef

Publié le par lescréationsdemanon.over-blog.fr

******************************

 

Tarabiscoté et flamboyant, il trônait sur l'étagère, tel un prince un peu trop extravagant. Triste étaient ses voisins. Bien qu'élégants, ils n'avaient pas son cachet. Pourtant le fou chapelier, me contant son histoire, me dit qu'il habitait les lieux depuis fort longtemps et que personne ne voulait de lui. Il fallait certes oser, mais il avait une âme. C'est de lui dont j'avais besoin pour illuminer mon nouveau numéro.

 

******************************

Publié dans Ecriture

Commenter cet article

Manon 15/11/2011 01:15


Cette conclusion me conviens bien ! Il y aura malheureusement toujours des abus, qui décrédibilisent dans un sens ceux qui ont un réel talent et une réelle vocation à faire bouger les choses. Quand
à Dali, il ne m'en fallait pas plus pour me rallier à ta cause ;)Merci d'être passé par ici en tout cas et toute critique sur mes modestes créations sont bonnes à prendre.


Marc 14/11/2011 23:02


Bonsoir Manon. Si tu le permets, on peut se tutoyer (c'est un peu la coutume entre blogueurs). Tu as raison, pour ce que tu dis au sujet de l'art. Certaines oeuvres sont comprises immédiatement car
classiques dans la forme et d'autres ont besoin de la médiation d'une réflexion sur l'art, sur soi-même ou sur le monde... Je ne le nie pas, sauf qu'on en a fait une sorte de loi dans l'art
contemporain qui permet souvent de faire n'importe quoin à partit du moment où l'on y place de pseudo conceptions métaphysiques... Il y a, paraît-il, un très bon essai qui dénonce ces dérives. Il
faudrait que je le lise. En fait, de par ma profession, je suis amené à rencontrer pas mal d'artistes, et je dois dire que ces derniers sont assez insupportables d'ego et de prétention... mais là
encore, ce n'est qu'une généralité. Il y en a aussi de formidables... J'avoue une même une certaine tendresse pour un génie comme Dali!